Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DENAIN : des citoyens déterminés à protéger leur patrimoine

Publié le par MG

DENAIN  : des citoyens déterminés à protéger leur patrimoine

Dans le quartier populaire du Nouveau Monde, quelques citoyens et élus de Valenciennes, Marly, Escaudain et Denain (hors groupe majoritaire, évidemment !) se sont rassemblés ce dimanche matin devant l’église du Sacré-Coeur menacée de destruction pour témoigner de leur volonté et de l’intérêt de sauvegarder l’édifice désacralisé en 2012 et racheté à l’euro symbolique par la municipalité en 2019.

Si l’on connaît la passion municipale de faire table rase de l’histoire – souvenons-nous de la démolition en 2016 du château Lebret en pierre blanche d’Avesnes datant du XVIIIe siècle -, on s’interroge encore sur les raisons motivant le désir, sinon le plaisir, de voir s’écrouler à 80 % pour un coût évalué à 2,3 millions d’euros une bâtisse construite en 1906 avec des briques de récupération décrottées par des enfants pour la cité ouvrière de l’inoubliable Usinor.

L'église du Sacré-Coeur de Denain.L'église du Sacré-Coeur de Denain.
L'église du Sacré-Coeur de Denain.

L'église du Sacré-Coeur de Denain.

Fermé en 2007, revendu par le diocèse de Cambrai à l’association valenciennoise La Maison de Mam’Jo qui, faute de moyens financiers, n’a pu y installer son école de bois en 2012, l’ex-édifice cultuel acquis par la ville, souffre chaque jour davantage des outrages du temps, surtout au niveau de la toiture. Pourtant, le conseil municipal avait fait voter quelques mois avant la campagne électorale de 2020 un budget de 500 000 euros pour la mise en sécurité du bâtiment.

A présent, la municipalité promet – ne riez pas - qu’elle consultera les habitants du quartier après la destruction du chevet, de la nef et des collatéraux pour réfléchir à une réhabilitation de l’endroit donnant sur la place Baudin. On pourrait s’inquiéter de voir l’argent public employé pour valoriser l’Institut Jean-Paul-II situé derrière l’église plutôt que de sauvegarder la structure de 2000 m² à valeur symbolique en lien avec le passé minier et industriel de la ville.

DENAIN  : des citoyens déterminés à protéger leur patrimoineDENAIN  : des citoyens déterminés à protéger leur patrimoineDENAIN  : des citoyens déterminés à protéger leur patrimoine
DENAIN  : des citoyens déterminés à protéger leur patrimoine

En cette « journée non du patrimoine mais des pelleteuses », le collectif denaisien ayant ouvert la page Facebook Sacré Coeur soutenu par les associations S.O.S. Sacré-Coeur présidée par Antonio Notarianni et Urgences Patrimoine fondée par Alexandra Sobszak en appelle au bon sens et à la sensibilité citoyenne pour sauver la bâtisse. « Avec moins de 500 000 euros, on pourrait mettre l’ensemble architectural hors d’eau et hors vent grâce à la pose de plaques de toiture en polycarbonate avant de concevoir ici, où il n’y a pas de maison de quartier, un lieu de rencontres, par exemple », confie avec espoir une bénévole engagée dans la sauvegarde patrimoniale de sa ville.

En attendant le permis de démolition, nous pouvons offrir une seconde vie à ce bâtiment et garantir la transmission d’un héritage culturel local en signant la pétition suivante : « Non à la démolition du sacré cœur de Denain ! »

Texte et photos : MG - 18 septembre 2022.

DENAIN  : des citoyens déterminés à protéger leur patrimoine

Commenter cet article